Comment réussir son compost ?

Réusssir son compost : La recette à appliquer !

Pour réussir son compost, les matières riches en azote, issues de la cuisine (épluchures, marcs de café, coquilles d’œufs, etc.), doivent être complétées avec des matières riches en carbone, issues du jardin (feuilles mortes et branches broyées).

La tonte de pelouse est très riche en azote : l’ajouter en petite quantité ou la faire sécher avant de la déposer au composteur.

A chaque apport de résidus de cuisine, les répartir à l’aide d’une griffe, puis déposer du broyat de branchages.

Toutes les 2 semaines, aérer le contenu du composteur à l’aide d’une fourche ou d’un outil de brassage du compost.

Le compostage est un processus aérobie – qui a lieu en présence d’air.

Pour garantir le processus de compostage et réussir son compost tout en évitant les nuisances (odeurs, jus), veillez à maintenir un taux d’humidité de 60 %.

L’ajustement se fait en ajoutant du broyat de branchages ou en arrosant.

L’humidité du compost se mesure avec le « test du poing » : prendre dans ses mains de la matière et tenter de former une boule.

  • Si de l’eau coule : le compost est trop humide
  • Si le paquet s’effrite : le compost est trop sec

Quelques préalables pour bien composter

  • L’utilisation de deux composteurs améliore le processus,
  • Le processus de compostage nécessite le recours à des branchages broyés, issus des résidus du jardin,
  • L’emplacement des composteurs doit être aisément accessible depuis la cuisine et, si possible, protégé du vent et du soleil en été,
  • Effectuez le compostage à même le sol, soit en tas, soit à l’aide d’un composteur,
  • En principe, tous les résidus organiques de la cuisine et du jardin peuvent être compostés, dans des quantités raisonnables,
  • L’utilisation d’un bioseau facilite le transport des résidus de la cuisine au jardin,
  • Récoltez le compost au bout de 6 mois à un an. Il s’utilise en amendement pour le potager et les jardinières.

Comment tamiser son compost ?

Au bout de 10 à 12 mois, le compost est mûr : il est prêt à l’utilisation.

Il peut comporter quelques éléments grossiers, issus du broyat de branchages. Pour un usage dans des jardinières, il est possible de le tamiser, par exemple à l’aide d’une cagette.

Retrouver notre article zéro déchet sur le site cotedor.fr : https://www.cotedor.fr/actualite/des-familles-font-le-pari-du-zero-dechet

Vous n'avez pas de jardin ?